Primitifs flamands

L'appellation " primitifs flamands " vient du XIXe siècle, elle est alors réservée aux peintres du XVe siècle, et plus exactement, aux peintres nés dans la première moitié du XVe siècle des anciens Pays-Bas du sud, l'actuelle Belgique. Les peintres les plus célèbres de cette période sont Van Eyck et Van der Weyden.

Tout comme les italiens, les primitifs flamands peignaient sur des panneaux de bois, essentiellement du chêne de très bonne qualité. Ils passaient ensuite une préparation blanche à base de carbonate de calcium en plusieurs couches (6-7). La préparation est poncée, puis le dessin est reporté. On passe ensuite une couche d'imperméabilisation d'huile de lin pour éviter une trop grande absorption du liant par la préparation.

Puis la couche colorée peut être divisée en trois zones :

  • La couche de fond qui constitue les tons les plus clairs, avec un liant en émulsion huile/œuf.
  • Les couches de glacis qui constituent les zones d'ombres : liant en émulsion huile/résine.
  • Les détails appliqués en épaisseur grâce à un liant en émulsion huile/colle.

Tous les pigments sont broyés à l'huile.